2013年8月29日星期四

LE PORTRAIT DE LYON À MOI - traduit par Julie (www.nihaolyon.com)

Tous ceux qui ont étudié l’histoire de la révolution industrielle en Europe ont entendu parler de la ville de Lyon. Avant que je me rende à Lyon, j’avais l’image d’une ville industrielle poussiéreuse et polluée dont l’horizon est bouché par les immeubles en béton. C’est pourquoi quand j’ai décidé de venir étudier en France, je n’ai absolument pas pris en compte cette ville dans mes choix, et même secrètement je n’enviais pas le choix de 2 de mes camarades parties en même temps que moi pour l’université de Lyon.
La première fois que j’ai eu affaire à Lyon, c’était par l’intermédiaire d’une shanghaienne dénommée Jia Lin. Elle était venue à Bordeaux pour les besoins d’un stage d’étude et a logé chez mon ancien propriétaire pour 2 jours. Mon propriétaire sachant que le week-end j’avais prévu de sortir avec des amis me l’avait confiée. Nous avons passés d’excellents moments du côté du bassin d’Arcachon, nous liant ainsi d’amitié. Nous avons alors gardé le contact.
En 2009, mon diplôme en poche, j’ai décidé de chercher un poste en France, en me renseignant un peu partout sur la meilleure façon de trouver un boulot, Jia Lin m’a présenté Daniel, un retraité plein d’entrain. Elle m’a alors présenté Daniel comme un homme qui avait largement participé à l’accomplissement des relations franco-chinoises à Lyon, notamment en aidant bon nombre d’étudiants chinois. Je l’ai contacté, nous avons beaucoup discuté et nous avons échangé de nombreuses informations, malheureusement ma recherche d’emploi n’aboutissait pas pour autant.
Au printemps 2010 alors que j’avais pas mal de soucis professionnels, j’ai décidé de passer quelques jours à Lyon. J’en ai profité pour aller rendre visite à mon vieil ami. Ce fût mon premier séjour à Lyon.
De la gare à la sortie du métro, la ville m’a d’abord donné l’impression d’une ville terne. Mais dès le lendemain, ma perception a commencé a change. En effet l’ambiance du marché du week-end au petit matin, est un moment délicieux. On m’avait dit qu’il y avait beaucoup de petits marchés à Lyon. Les week-ends et mercredis un marché se niche dans chaque coin de rue. Pour la gourmande que je suis, cela a suffit à me montrer un visage attractif de la ville.
Après voir flâné au marché et pris mon petit-déjeuner, je me suis baladée avec quelques amis chinois, dans la ville pour profiter de l’architecture des immeubles, des façades et des fameux « murs peints » de Lyon. J’adore ces fresques, chacun image raconte une histoire, me faisant moi, l’étrangère, aimer de plus en plus la culture lyonnaise, et ressentir du respect pour l’histoire de cette ville . De l’autre côté du fleuve, le vieux Lyon. Là on trouve tous les styles de resto et de bars, différents types d’architecture, différentes époques, moi qui aime les vielles pierres, j’étais comblée. Malgré ma réticence pour l’exercice physique, j’ai grimpé la colline avec mes amis grâce à leurs encouragements. Nous avons visité la basilique de Fourvière. Une fois en haut le paysage de la ville nous offrait un magnifique panorama.
Ce premier séjour à Lyon m’a fait changé d’avis sur la ville. Mais je ne pouvais pas encore dire que j’avais adoré la ville. Néanmoins ce séjour m’a donné l’occasion de rencontrer une bonne amie de Daniel, Josette, membre de l’association Couleur de Chine. J’ai moi–même par la suite participé au programme de parrainage des fillettes Miao du sud de la Chine pour les aider dans leur scolarisation. Et j’ai appris beaucoup. Actuellement, couleur de Chine existe principalement aux bénévoles et aux financements des pays francophones. Elle a déjà aidé plus de 5000 enfants, et j’espère que cela continuera. J’aimerais encourager les étudiants chinois de France à faire connaître l’action de  Couleur de Chine auprès de leurs connaissances chinoises pour participer à la fondation. (www.couleurdechine.org)
Mes liens avec Lyon se sont resserrés peu à peu, mon chemin suivant son destin, sans que je ne demande rien. En 2005 avant de quitter la Chine pour la France j’ai rencontré Julie alors que j’étudiais le français à l’alliance française. Nous avons gardé contact. En 2011 j’ai su qu’elle était rentrée en France et en 2012 j’apprenais qu’elle avait un projet franco-chinois à Lyon (devenu Nihao Lyon). En juin de cette année, j’ai participé au mariage d’une amie proche dont la fête se passait à proximité de Lyon, j’ai saisi l’occasion pour aller voir Julie à Lyon. Cette fois-ci j’ai fait la rencontre de plusieurs personnes travaillant au développement des relations franco-chinoises. Même si pour des raisons personnelles j’ai décidé de quitter la sphère du commerce et du business, j’ai été touchée de voir qu’autant de personnes s’impliquaient dans les relations franco-chinoises. Peut-être est-ce en raison du passé industriel de la ville, ou bien en raison de ma sphère d’amis, mais il m’a vraiment semblé que les relations franco-chinoises sont plus soudées à Lyon qu’à Paris.
En conclusion, à Lyon, j’ai rencontré de vrais amis, français et chinois, je n’en ai pas tant à Paris…

白描里昂

学过欧洲工业革命那一段历史的中国学生都知道“里昂”这个城市的名字,我在没有去过里昂之前,一直以为她是一个灰头土脸的工业城市,一定被冷冰冰的水泥大厦充满着……所以,在选择去法国上学的时候,我丝毫也没有考虑过这个城市,还偷偷地为同行的两个女同学选择了里昂大学而不值……
第一次与里昂有牵连是因为一个叫佳琳的上海姑娘。她因实习工作需要来波尔多出差,来我房东家里借住两天,房东知道我周末要和朋友出门玩,就让我带她一起去。我们在阿卡雄海边玩得很开心,大家也交了个朋友,一直断断续续地联系着。
2009年,我的学业完成,想在法国找一个正式的工作,到处打听找工作的方法,她给我介绍了一个里昂的热心退休老人Daniel,说他给里昂的中法交流中心帮了不少忙,也帮忙了很多中国留学生。与这个老人联系上之后,聊了很多,互相交换了不少信息,但是找工作的事并没有很多的实质性的进展。2010年春天,工作的事仍让我很烦心,我决定去里昂玩几天,顺便看看老人家。这便是我第一次里昂之行。
从火车站一直到出地铁站,里昂还是给我灰灰的感觉。但是第二天一早,我的心态就变了,这都是因为周末清晨的菜市场,那是我喜欢逛的地方,据说里昂有很多这样的小市场,每个周末或周三都会出现有街头巷尾,让我这个贪吃鬼心里立刻觉得里昂也有美好的一面,哈哈。
逛完了市场,吃完了早点,一路逛一路欣赏里昂老建筑上外墙的装饰画,这也是里昂很出名的“壁画”,我很喜欢,每副画都有一个故事,渐渐让我这个外乡人喜欢上了这个城市的文化,及其尊重历史的一面。河对岸的老城区,更是让我很喜欢。各种风格的餐厅酒吧,各个时代的建筑风格,让我这个喜欢看老房子的人饱了眼福。在同行的几个中国朋友的鼓励下,我这个不爱运动的人,也与他们一路走上山,参观了富尔韦圣母院(Basilique de Notre Dame de Fourvière)。爬到山顶看山下面的里昂又是另一番风景了。
这一次的里昂之行,让我对这个城市的印象大有改观,但要说非常喜欢,还谈不上。但是却上我有机会结识了Daniel的一个好友,“中国彩色”的一个成员,Josette。我也因此参与了这个支持中国南部山区苗族少女助学的项目,也让我因此结识了不少有趣的人和事。今年夏天,我终于去广西山里苗寨中看到了一个小女孩子,更是学到了很多东西。目前,这个“中国彩色”还是以法语国家的志愿者与资助者为主的基金会,帮助的中国少数民族学童已经超过5000人,我希望能有越来越多的,在法国留学的中国学生认识到这个基金会,带动更多的中国朋友来帮助这个团体。(www.couleurdechine.org)
与里昂的联系渐渐地越来越深,感触也越来越多,但是一切都是随缘的,从未强求。2005年出国之前,在南京法盟学习法语,结识了Julie,之后也一直断断续续的保持着联系,2011年得知她回法国,2012年得知她正在筹划一个中法之间的旅游项目……今年6月,因为要去法国里昂附近的山区里参加一个好友的穿越主题婚礼,就决定去里昂看看Julie。也因为这一次的停留结识了更多的致力于中法文化与经济交流的人士。虽然因为个人的原因,我已经退出贸易往来的圈子,但是看到这么多人从事中法交流活动,还是开心的。也许的工业城市的关系,也许是我交友圈的关系,个人觉得里昂与中国的关系,要比巴黎更近一层。总之,对我来说,我在里昂结识了几个真正的法国及中国朋友,在巴黎却不多……